FORUM GENERALISTE ULTRA'
 
AccueilRechercherFAQMembresMaterial ultrasGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Interview Jasé - ancien capo du SW87

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Team MU
Modérateur


Nombre de messages : 2409
Club : MU
Groupe/Tribune : MU
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Jeu 15 Mar 2007 - 17:43

Jasé, ancien membre du groupe South Winners 1987, a bien voulu accepter de répondre à nos questions. Ancien capo du groupe pendant de nombreuses avec d'autres personnages connus du vélodrome, il a été au coeur du mouvement ultra marseillais durant les grandes heures de l'Om comme lors des passages en D2.
Il raconte ses souvenirs et sa vision du mouvement.



1° - Salut Jasé. On va commencer par les présentations. On te connaît comme un ardent supporter de l'OM, ancien membre du noyau dur du SW87, mais peux-tu nous faire un bref historique de ton parcours au Vélodrome ? Quelles responsabilités as-tu tenu aux Winners ?
J’allais au Vel' en simple spectateur passionné par l'Om et le foot.
Au cours de la saison 88/89 l'OM remporte le championnat et l'ambiance du virage sud illumine le stade, avec mes amis des Pennes Mirabeau on s’est dit que c'était la meilleure façon d’encourager son équipe et on a décidé de s’abonner en VS la saison suivante.
Après quelques matchs au Vel' et en déplacement, on a rapidement fait la connaissance du personnage central du VS : Depé !

Il a vite fait de nous rabattre dans le sillage South Winners dont le délire et l'effervescence nous convenaient très bien.
Nous avions sensiblement le même âge que le noyau dur SW ce qui a aussi expliqué notre intégration relativement rapide. De cette période «d'initiation ultra» je dois rendre hommage au leader spirituel et idéologique du SW : Fred G, qui quittera le groupe après les 5 ans (avril 92), c'est là que je deviens un des responsable du SW et prends le méga. Après j'ai participé aux tifos, réalisation de matos, rédaction de Révolution Orange et Massalia 2600, gadgets et autres...Depuis les incidents de 2004, j'ai tout arrètés et je vais encore au vel' avec ma femme au vdp, chez les fanas.


2° - Ta volonté d'implication au SW87 s'est traduite de quelle manière ? Comment était le groupe au début des années 90 quand tu l'as intégré ? Et quels souvenirs en gardes-tu ?
Je pense avoir répondu à la « volonté d'implication » dans la question précédente.
Pour le SW, nous étions toujours en conflit interne et en embrouille avec les Ultras, on faisait 150 abonnés au max, on n'avait jamais un franc, on réalisait des tifos dans la rue, avec de la récup et du système D et ça avait quand même de "la gueule" ! Il y avait toujours l’inspiration pour trouver le message qui "tue" !
En déplacements on était que des Marseillais (et sans stadiers !) et on ne remplissait pas tous les parcages ! Mais nos chants résonnaient dans tous les stades ! On se déplaçait par tous les moyens possibles et on était tout le temps là ! Présents et représentatifs !
Nous étions également le "détonateur" de la plupart des incidents...

3° - Tu as pris rapidement le mégaphone chez les SW87 avec Depé et d'autres comme Camille, ça représentait quoi pour toi ces moments sur l'estrade face au peuple marseillais ?
Forcement grisant! Le mouv' ultra' est initiatique, jusqu'où tu peux aller pour soutenir tes couleurs ?
Essayer de faire toujours mieux, prendre le méga, puis le micro était forcement un grand honneur !
Après faut imposer son style, arriver à quand même suivre le match pour être en phase, trouver le bon chant, faire basculer le virage dans l'hystérie collective et être récompenser par un but qui provoque le chaos... avant de refaire "péter" le même chant encore plus fort! En même temps et même avec les "légendes" comme Depé et Camille au micro, y a toujours eu des moments de blanc où rien ne part, c'est frustrant mais ça fait aussi partie du trip !
C’est là que tu réalises la grandeur et l'humilité de la vieille devise napolitaine : « Tifare est le devoir de tous ! Réussir est l'honneur de peu !»


4° - Es-tu nostalgique de l'époque du FUW (note de MU : union Fanatics - Ultras - Winners) et des grandes heures du Vélodrome quand le stade vibrait à l'unisson derrière l'OM ?

Tous ceux qui ont connu cette période s'en souviendront forcément toute leur vie !
Ne serait-ce que par les résultats sportifs exceptionnels !
Mais bon, le foot est un éternel recommencement et tout ça est désormais bien loin !
Tout à changé ! Les virages ont triplé de capacité, les supp' s'en trouvent forcement dilués dans la masse, comme le prestige olympien, les deux sont malheureusement intimement liés ! Il n'y a que quelques centaines d'ultras en virage sud sur 14000 supp' !
Moi ça me rend surtout très intransigeant envers les responsabilités des dirigeants du club, l'OM ne peut pas avoir des résultats aussi médiocres, comme lors de la décennie Robert Louis Dreyfus !
J’espère en Kashkar pour redresser ça, mais j’attends surtout les trophées pour y croire!

5° - Question qui te paraîtra peut-être bizarre, mais certains "anciens" se reconnaîtront certainement dedans : quand on a connu le Vélodrome en fusion, quand on a lancé des chants dans les grands matchs européens, quand on s'est impliqué comme un fou dans la vie d'un groupe, quand on a fait ces déplacements au début 90' où tout pouvait partir "en live" en quelques secondes, est-ce qu'on ne se sent pas un peu blasé aujourd'hui ? Suis-tu l'OM avec toujours autant de ferveur ?
Forcément avec moins de ferveur, déjà je ne me déplace quasiment plus. Néanmoins je ne me sens pas blasé !
Il y a beaucoup de facteurs à la lassitude, la répression et la sécurité qui imposent des fouilles et des stadiers toujours plus nombreux.
Les embrouilles entre groupes qui ont cassé l'unité vocale à l'extérieur, quand y a plusieurs chants dans le parcage les suiveurs ne chantent plus et tu perds beaucoup de potentiel !
La gestion du club olympien indigne de son standing, un gâchis permanent qui dure depuis trop longtemps.
J’ai aussi 2 enfants, faut aussi s'en occuper !
Sinon je chante encore au stade pour l'OM en espèrant la victoire.
Il y a encore des bonnes soirées au vel', ce qui démontre toujours un énorme potentiel !

6° - Tes années Winners ont aussi été celles des années Depé. Tu étais l'un des meilleurs amis de Patrice, comment as-tu vécu son départ des Winners ? As-tu été tenté de le suivre au virage nord quand il a fondé les MTP ?
Au moment où Depé est parti, le SW venait de franchir un cap ! On remontait en haut du virage, première grande voile, le local du Panier… le groupe était en plein essor au prix de beaucoup d'efforts et de sacrifices, partir ça voulait dire aussi tout recommencer dans une autre tribune et repartir de zéro !

7° - Sa disparition a été un choc pour beaucoup à Marseille. Aujourd'hui, son nom reste présent pour toujours au Vélodrome avec ce virage Patrice de Peretti. Quel regard portes-tu sur ce garçon qui a beaucoup donné pour l'OM et pour le mouvement ultra marseillais ?
Tout d'abord c’est le regard d’un ami ! Un vrai "capo dei capi", quelqu'un qui a donné un sens à l'expression "100°/ ultra'", il a toujours tout donné pour son groupe et le mouv' marseillais, il y a d'ailleurs laissé sa vie, nous rappelant qu'il n'était qu'un humain comme nous tous.
Ca fait aussi réfléchir sur son investissement et ses propres limites.

8° - Revenons un peu sur les Winners. Quelle a été l'implication du groupe dans la vie locale marseillaise ? Le local du Panier, les actions antiracistes ou caritatives, l'intégration des minots… Comment vivais-tu tout cela à l'époque ?
La rue possède une formidable énergie, notre principal rôle social consistait à les rassembler pour soutenir l'OM. Conserver un équilibre pour ne pas devenir un rassemblement de racailles, juste bon à piller des stations-service.

9° - Quel rôle jouait le régionalisme dans un groupe qui a toujours été cosmopolite avec des membres venant de divers horizons ? Et qu'est-ce que ça représente pour toi ?
Le régionalisme c'est ton identité ultra', tes valeurs, ta façon de pensée, ce que l'on ne peut pas t'enlever. Pour un groupe virulent comme le SW, le régionalisme est forcément important et rassembleur dans le sens où que tu sois français, italien, corse ou maghrébin, tu es d'abord marseillais!

10° - Les autres ultras français raillent souvent le modèle ultra marseillais et le système de gestion des abonnements et des places qui est pratiqué au vélodrome. Toi qui as connu les deux époques, qu'est-ce que ça a changé chez les ultras marseillais ? Quels sont les points positifs et les points négatifs qui en ont découlé ?
Pour la gestion des abos/billetterie, ça existe depuis 86. Seul le CU avait des milliers d'abonnés, pour le SW jusqu'à notre remontée en VS on n'a jamais dépassé les 200 abonnés !
Les groupes ont brusquement augmenté leurs abonnés grâce au nouveau stade et grâce à un prix attractif destiné à remplir ce stade gigantesque qui sonne vite creux.
Ce système permet un taux de remplissage élevé et permet à chaque groupe d'avoir les moyens d'animer sa zone et de se déplacer en grand nombre.
Comme tout système il n'est pas parfait et reste critiquable.

11° - Globalement, on dit l'ambiance du Vélodrome en baisse ou loin de ce qu'elle a été. Tu partages ce constat ou non? Qu'est-ce qui a changé le plus selon toi au Vélodrome ? Quel constat fais-tu par rapport au public marseillais actuel et à l'implication des "minots" dans le mouvement ?
Globalement l'ambiance est plus mauvaise, mais on arrivera toujours à se surpasser sur les grosses affiches.
Ce qui à le plus changé au stade c'est surtout le stade lui-même ! On aurait un "Parc des Princes" de 60 000 places on s'en sortirait beaucoup mieux !
Le public qui vient dans les virages c'est toujours le même (les mastres ça a toujours existé !).
On est seulement plus nombreux, les jeunes semblent toujours aussi motivés et plein d’enthousiasme, après il faut toujours être présent pour travailler et façonner la mentalité ultra', faire comprendre a la masse l'intérêt de tous pousser ses couleurs, c'est peut-être là le problème. Pas assez de transmissions des vraies valeurs d'une tifoseria !
Les minots se retrouvent de suite exposés alors qu'aujourd'hui la répression interdit la moindre erreur.
Le répertoire des chants commence aussi à lasser, il faut des nouveaux chants pour redonner l'envie au public de participer.
Après il ne faut pas négliger le contexte sportif, celui de l'OM est vraiment médiocre et décevant en rapport au potentiel.

12° - Allons plutôt sur le terrain de la répression, un sujet hélas récurrent pour le mouvement. Elle se fait de plus en plus féroce dans les stades français et Marseille ne doit pas échapper à la règle. Comment cela se traduit-il au Vélodrome ? Les groupes puissants dans le stade le sont-ils aussi face à la préfecture, aux autorités ? Comment les dirigeants du club olympien se positionnent-ils sur le problème des torches ?
Être une asso puissante te donne surtout plus de responsabilité. A chaque changement de préfet, les groupes sont conviés à les rencontrer pour parler de nouvelles mesures de sécurité qui te laissent de moins en moins de marge et une position de plus en plus difficile !
Pour les dirigeants de club, je ne connais pas P. Diouf, mais de toutes façon il ne peut pas donner d'autorisation de craquer des torches, faut pas rêver non plus !


13° - Toi qui a participé en 2003 et de manière active à l'Union Contre la Répression, comment vois-tu la Coordination Nationale des Supporters qui se met en place ?
Depuis l'échec de 2003 le mouv' n'a pas évolué. Les guerres internes ont repris de partout, chaque tifoseria est divisée, comment dès-lors réunir tous le monde ?!
Manifester avec quelles revendications ?!
Se rassembler un samedi pour se foutre sur la gueule le samedi suivant risque de produire une douche froide médiatique...
Pour moi la meilleure initiative était celle des Niçois, éteindre l'ambiance c'est le meilleur moyen de contester ceux qui se retrouvent avec un spectacle sans son !
C’est sur que c'est beaucoup plus difficile pour les petits clubs, ceux qui ont le moins d'ultras et subissent le plus...


Dernière édition par le Jeu 15 Mar 2007 - 18:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team MU
Modérateur


Nombre de messages : 2409
Club : MU
Groupe/Tribune : MU
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Jeu 15 Mar 2007 - 17:52

suite

14° - Plus globalement, quelle est ta vision du mouvement français aujourd'hui ? Tu as pu observer son évolution en quelques 17 années de présence dans le milieu ultra, tu as certainement un avis là-dessus.
Très grosse évolution esthétique, dans pas mal de stades on entend une ambiance de bon niveau ultra’, des tifos assez originaux, toujours des groupes virulents plus organisés et combattant plus loin des stades.
Mais malheureusement un manque de maturité et d'humilité dans la plupart des groupes.
En moyenne l'ultra' reste pas assez longtemps dans le trip et pendant son trip il est pour moi trop supporter de son groupe alors que le but principal c'est de supporter son club !

15° - Face aux dérives du mouvement que l'on peut observer parfois en Italie ou ailleurs, ne crois-tu pas que les ultras ont besoin de faire leur part d'autocritique ? Et en parlant sans langue de bois, penses-tu que le mouvement, en France mais aussi en Italie, a un avenir ?
Des dérives il y en a de tous les cotés du foot et de la société, comment le mouvement ultra' pourrait-il en être exempt ?
Le problème de la violence est complexe, les ultras sont des supporters prêts à défendre l'honneur de leurs couleurs, pour la justice c'est déjà intolérable. Il serait de toutes façons hypocrite de croire à des affrontements loyaux, il y a trop souvent des participants "outillés", les exceptions ne constituant pas la règle.
La violence c'est aussi des pillages, de la destruction, des vols, des guets-apens et autres actes crapuleux qui sont aussi une sombre réalité. Le mouv' se fait beaucoup de mal avec des querelles internes qui le décrédibilisent.
Réaliser son autocritique serait une grande preuve de maturité, mais c'est plus facile à dire qu'à faire.
Objectivement, être dirigeant d'une asso ultra' devient de plus en plus difficile et la répression rend la tâche impossible. L'avenir du mouv' en France semble très compliqué, mais bon on verra bien.
Pour l'Italie la violence à pris une ampleur dramatique, révélatrice de graves malaises sociaux.
Les forces de l'ordre semblent souvent dépassées par leur manque d'organisation, et aussi détestées pour leur provoc'. Le football continue à rendre fous les Italiens et pas seulement les tifosi.

16°- On va parler à nouveau de toi. On sait que tu as participé très longtemps à Révolution Orange, le fanzine des Winners. C'est un vecteur important de la communication du SW87. Comment travaillais-tu à ce fanzine, que représentait-il pour toi et quelle audience avait-il auprès des jeunes à l'heure du développement de l'Internet et de l'image ?
Révolution Orange apparaît en début de saison 93/94, au moment où le groupe quitte le pesage pour animer seul la partie haute du VS et au moment où l'OM est pris dans la tempête du scandale OM-VA.
Il devient alors impératif de mieux communiquer, d’appeler à participer et a se déplacer. Réaliser un zine semble le meilleur moyen.
J' étais un des rédacteurs, ainsi que le créateur de nombreux dessins en collaboration avec les dessinateurs du groupe, des dessins souvent réutilisés sur du matos (drapeaux, étendards), gadgets ou même tifos.
Au niveau de l'audience il y avait pas mal d'humour et de private-joke, donc ça a toujours bien fait rigoler, ce qui est important aussi !
Lorsque des membres du groupes nous ont proposé de créer un site Internet, on ne savait pas trop quoi mettre au départ (on savait surtout ce que l’on ne voulait pas mettre !), on a donc mis le zine on-line, en version épurée, avec des photos...

17° - Quand au magazine Massalia 2600, peux-tu nous expliquer son lien avec le SW ? Quelle politique éditoriale avais-tu dans pour ce fanzine ? Cette implication dans l'écrit et le visuel autour des supporters, c'est un truc qui te tient vraiment à coeur ?
Massalia 2600 est le mag des SW, la politique éditoriale consiste à diffuser la mentalité supporter a tous les sympathisants et spectateurs avec un ton plus conventionnel que RO. Réaliser ce mag m’a permis de travailler pour le groupe à temps complet, d'accomplir beaucoup de tâches toujours liées à la création et donc de faire avancer le groupe.
Je continue à réaliser des dessins d'actu ultra' sur le blog totodemarseille.com, avec Toto l'ancien dessinateur du SW, le coup de crayon est de son œuvre.

18° - Petite séquence nostalgie. Peux-tu nous raconter l'état d'esprit à Marseille et au stade lors des deux finales de Ligue des Champions ? Autant celle de Munich est restée dans la mémoire de beaucoup en raison de la victoire, autant celle de Bari demeure un épisode un peu méconnue de la tifoseria marseillaise…
L'OM avait battu le Milan AC en quart de finale, un exploit qui nous avait rendus euphoriques et très confiants pour une finale "facile" face à l'Etoile Rouge. Les FUW organisent un train, nous étions conscients et avertis de la virulence des ultras yougoslaves. Néanmoins le stade San nicola est à l'écart de la ville et partagé en deux. De notre coté il n'y avait que des mars et les seuls incidents (minimes) furent avec les revendeurs d'écharpes, lorsque des mecs du CU s'aperçoivent que des écharpes estampillées Ultras Marseille sont en vente sur les "bancarelle".
Le match est une finale de "puceaux" où aucune des deux équipes ne semblent pouvoir prendre l'avantage. Match crispé, l'ambiance s'en ressent, seuls les noyaux des groupes poussent. On n’entendait pas les ultras de Belgrade qui ont du vivre la même type d'ambiance avec la victoire aux tirs aux buts.
Le retour fut dur. A la gare, les trains furent dévalisés ! Pendant les 24 heures de voyage avec plus grand chose à manger et à boire, le train va subir les frustrations et les colères et finir dans un bien mauvais état ! Les autres trains connaîtront les mêmes mésaventures si bien que le train des FUW ne fut pas le plus dévasté.
Pour l’anecdote concernant cette finale, un clandestin albanais sera embarqué dans le train pour lui permettre de rejoindre milan.

Pour Munich l'engouement est encore exceptionnel, les FUW occupent le quart de virage afin d'être plus compacts vocalement. Déjà avant le coup d'envoi il y a beaucoup d'enthousiasme, tout le virage chante. La sono du stade lance "volare" et tout le monde reprend l'air en faisant tourner son écharpe au dessus de la tête.
Le nouveau chant du CU (hissez haut les drapeaux...), qu'on avait un peu de mal à faire reprendre par tous le VS, résonne cette fois sur tout le virage, celui que tout le monde hurle pendant une 43° minute qui restera dans l'histoire.
Pour ce dep je faisais partie de l'équipe FUW qui a acheminé tous le matos en fourgon. Après le match et après avoir rangé le matos, on a été invité par l'OM au repas du personnel / vip olympiens, dans une auberge bavaroise. Lorsque nous sommes arrivés, tout le monde s'est levé pour nous acclamer dans une ambiance de malade ou après une copieuse choucroute, Depé à fini sur la scène à danser avec des musiciens tyroliens! (Note de MU : plutôt Bavarois les danseurs...)
La ville connaîtra aussi une vague de folie !
Lors de la présentation des trophées (l'OM-Vitrolles avait également remporté la coupe des coupes de hand) devant la mairie, un leader SW fera tomber la coupe des champions qui se brisera en deux ! Une autre
cérémonie où Gaudin le maire de la ville décore avec la médaille de la ville, joueurs, entraîneur et Tapie alors adversaire politique. Ce dernier (aussi pour agacer Gaudin) la donnera immédiatement à celui qui incarnait la ferveur olympienne... Depé.

19° - On va terminer par une dernière question. On sait que tu lis les pages de ce forum régulièrement. Qu'est-ce qui t'intéresse dedans ? Que recherches-tu en le consultant ? Et quel rôle penses-tu que ce forum doit avoir pour les ultras en général ?
Internet est aujourd'hui le média le plus rapide. Avant il n'y avait que les zines pour capter les tifos des autres tifoserie, sur le net les photos et news tournent beaucoup plus vite. Cela permet aussi d'avoir une autre info que les médias traditionnels. L’interactivité est aussi très intéressante, même si tout et n'importe quoi est écrit ça fait partie aussi du mouv'.
Pour les ultras c'est un puissant moyen de communication ne serait-ce que pour s'apercevoir que nous avons tous la même passion avec juste des sensibilités différentes. Mais la réalité du mouv' reste et restera le « front des stades » derrière son équipe...une évidence, à ne jamais oublier.
Même passion, mêmes problèmes!!

Merci à toi d'avoir répondu à toutes ces questions et bonne continuation.


Dernière édition par le Jeu 15 Mar 2007 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ultra-troyes

avatar

Nombre de messages : 161
Club : Troyes
Groupe/Tribune : Ultras Troyes
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Jeu 15 Mar 2007 - 18:09

encore une superbe itw bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team MU
Modérateur


Nombre de messages : 2409
Club : MU
Groupe/Tribune : MU
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Jeu 15 Mar 2007 - 18:10

Toutes vos photos illustrant le SW87 sont les bienvenues.
Merci de faire attention à LA TAILLE DES PHOTOS, pour éviter de détruire la mise en page.

En attendant, voici quelques photos de l'époque du FUW dont il est question dans l'interview.

OM-lens 88-89:


OM-psg 88-89


OM-AJA 88-89 (match du titre et du doublé )


Cannes-OM 89-90


OM-AEK 89-90


OM-bordeaux 89-90



Om-Bordeaux 89-90



OM-Lyon ( match du titre)




OM-RP1 89-90


OM-Cannes 90-91


OM-Bordeaux 90-91


OM-Milan 90-91


OM-Etoile rouge 90-91







Psg-OM 90-91



OM-psg 91-92


OM-Cannes 91-92
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naranjaaa

avatar

Nombre de messages : 71
Club : Olympique de Marseille
Groupe/Tribune : SW/VS
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Jeu 15 Mar 2007 - 18:34

ca fait plaisir de lire les anciens , sa enrichi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LadyTron



Nombre de messages : 99
Club : fcgb
Groupe/Tribune : en loge
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Jeu 15 Mar 2007 - 20:45

super interview
avec un discours très cohérent et plutôt lucide sur le mouvement ultra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grems
Admin
avatar

Nombre de messages : 943
Club : Olympique
Groupe/Tribune : racaille
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Ven 16 Mar 2007 - 22:02

En effet beaucoup de lucidité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liberanissa



Nombre de messages : 3
Club : nissa
Groupe/Tribune : bsn
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Ven 16 Mar 2007 - 23:38

Avant d'être un grand ultra, c'est surtout un grand bonhomme. Dommage qu'il n'y ai pas plus de Jasé dans les tribunes françaises..

Si tu le lis :

Marco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fosse 7



Nombre de messages : 1
Club : lens
Groupe/Tribune : rt1994
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Sam 17 Mar 2007 - 11:17

Une bien bonne interview.
Un "ex rédacteur" salut un "ex rédacteur" ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempete du sud

avatar

Nombre de messages : 401
Age : 44
Club : Massilia 1899
Groupe/Tribune : Scania on the road !!!
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Mar 20 Mar 2007 - 7:14

LadyTron a écrit:
super interview
avec un discours très cohérent et plutôt lucide sur le mouvement ultra.
idem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.v8power.nl/
happy



Nombre de messages : 55
Club : om
Groupe/Tribune : en retraite
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Mar 20 Mar 2007 - 22:57

super interview que de souvenirs ca fait du bien merci pour ce topic que d emotions Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yabasta

avatar

Nombre de messages : 37
Club : OM
Groupe/Tribune : observateur
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Mer 21 Mar 2007 - 0:06


Bravo à MU, bravo à Jasé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PIM13

avatar

Nombre de messages : 59
Club : OM
Groupe/Tribune : VDP-Marseille Avant tout
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Mer 21 Mar 2007 - 0:07

Belle itw et que ca afit plaisir de voir et d'entendre des gens qui ont du recul et de la lucidité sur le mouvement!

Je suis heureux d'apprendre que les anciens leaders continuent de chanter quand ils viennent au stade!! On se sent moins seul!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Homer



Nombre de messages : 76
Club : Olympique de Marseille
Groupe/Tribune : ne bouge plus
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Ven 23 Mar 2007 - 0:44

Merci à toi, Jasé, pour m'avoir fait découvrir le vélodrome et le Virage Sud, m'avoir invité, m'avoir filé toute la série de RO, merci d'avoir été en contact pendant pas mal de temps. Même s'il y a longtemps qu'on ne s'est pas vus, je n'oublierai pas les discussions sur divers thèmes qu'on a pu avoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trench Town Rock

avatar

Nombre de messages : 32
Club : Marseille
Groupe/Tribune : We're Kaos
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Ven 23 Mar 2007 - 1:11


Un grand monsieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andy



Nombre de messages : 204
Club : O.Marseille 1899
Groupe/Tribune : CU 84
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Lun 26 Mar 2007 - 0:29

merci poto de m'avoir rappeler de si bons souvenirs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arno83

avatar

Nombre de messages : 5
Club : OM
Groupe/Tribune : .
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Lun 28 Mai 2007 - 14:02

Merci jasé pour cette interview,
Que de bon souvenirs!!!!! Les années D2, c'étaient le feu , que des motivés, et pas de mastres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
redrum



Nombre de messages : 51
Age : 49
Club : OM
Groupe/Tribune : plus maintenant
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Lun 1 Oct 2007 - 14:20

je lis cette interview seulement aujourd'hui!!!
beaucoup de lucidité et d'HUMILITE de la part de Jasé...BRAVO!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zio



Nombre de messages : 50
Club : nikaia
Groupe/Tribune : sans
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Jeu 23 Avr 2009 - 4:13

dans mes regrets de stades celui de ne pas pouvoir serrer la main d un grand bonhomme et merci grace a ton interwiew j ai rajeuni de 22 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ReBeL-NL



Nombre de messages : 12
Club : WYDAD
Groupe/Tribune : winners (north legion)
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Mer 13 Mai 2009 - 14:56

respect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accel11.mettre-put-idata.over-blog.com/0/53/50/33/drapeau
blezzard16

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 28
Club : USMALGER
Groupe/Tribune : I ROSSI ALGERI (VIRAGE NORD)
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Mar 26 Mai 2009 - 1:01

respect au mec des SW87
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.irossialgeri.com
mastre13



Nombre de messages : 80
Club : Marseille
Groupe/Tribune : sw
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Ven 19 Juin 2009 - 17:43

respect a Jasé c'est lui qui ma tout montré avec D.M(pour se qui comprendron) merci a toi et j'espère te croisé au vel sa fait 5ans je te vois plus.............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeuL

avatar

Nombre de messages : 28
Club : Paris
Groupe/Tribune : Bidonville
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Ven 19 Juin 2009 - 19:51

La retraite mec... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paulo



Nombre de messages : 29
Club : OM
Groupe/Tribune : Indep
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Ven 19 Juin 2009 - 20:04

Jasé, un vrai passioné de l'OM, inconditionnel du SW malgré les yeux doux des cagoles du MTP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FORZUL

avatar

Nombre de messages : 28
Club : OM
Groupe/Tribune : COMMANDO ULTRA'84
Date d'inscription : 23/06/2009

MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   Mer 1 Juil 2009 - 2:35

alala, c'été la bonne époque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview Jasé - ancien capo du SW87   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview Jasé - ancien capo du SW87
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview de Christophe le Bouille
» Interview de Samuel Eto'o qui revient sur l'OL
» Interview exclusive d'Ali Mathlouthi pour forumrcs.com
» [Behind Basketball] Interview Philippe Amagou
» Interview de Rod

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum :: Médiathèque Ultra :: Interviews-
Sauter vers: