FORUM GENERALISTE ULTRA'
 
AccueilRechercherFAQMembresMaterial ultrasGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
krom



Nombre de messages : 46
Club : Paris SG
Groupe/Tribune : Virage Auteuil
Date d'inscription : 26/02/2007

MessageSujet: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Ven 12 Oct 2007 - 15:07

EXCLUSIF/ Le policier qui a tué un supporter du PSG parle pour la première fois


Antoine Granomort, le policier qui a tué un supporter du PSG, en novembre 2006, a accordé à Myfreesport sa première interview depuis le drame. Révoqué de la police pour escroquerie, il espère une grâce présidentielle.


23 novembre 2006. Ce soir-là, le Paris Saint-Germain s'incline devant le club israélien de l'Hapoel Tel-Aviv dans le cadre de la Coupe de l'UEFA. Quelques minutes après la fin de la rencontre, Yaniv Hazout, un Français de confession juive, est pris à parti par des supporters du PSG. Antoine Granomort, membre du service régional de la police des transports, stationne non loin de là, place de la porte de Saint-Cloud. Il décide d'intervenir et vient à l'aide de Yaniv Hazout. Quelques minutes plus tard, Granomort tire une balle qui blesse mortellement Julien Quemener, abonné de la tribune Boulogne, dans des conditions qui n'ont toujours pas été clairement déterminées. Quelques jours plus tard, certains épisodes très troubles du passé d'Antoine Granomort sont révélés. On apprend notamment qu'il a été impliqué en 2004 dans une affaire d'escroquerie. Une affaire pour laquelle il a été jugé en avril dernier. Après avoir écopé de cinq mois de prison avec sursis, il a été révoqué de la police la semaine dernière. Contacté par Granomort lui-même, Yaniv Hazout a alors décidé d'écrire au Président Nicolas Sarkozy pour faire part de son émotion, se disant " choqué par le fait que la commission n'ait pas eu la moindre clémence". Antoine Granomort donne ici sa première interview depuis le 23 novembre dernier.

Votre révocation est-elle justifiée au regard des faits qui vous sont reprochés (escroquerie et rédaction d'un faux rapport de police) ?
Antoine Granomort : "J'ai reconnu ces actes et je ne nie pas leur gravité. J'ai exprimé mes regrets. J'ai eu un comportement immature. À l'époque, j'étais en grande difficulté. Ma femme souffrait et souffre d'ailleurs toujours d'un cancer de la thyroïde. J'ai menti et j'ai fait un faux rapport pour ne pas la perdre, mais j'ai remboursé ma dette auprès de ma belle famille (plus de 13 000 €).

Pouvez-vous nous rappeller vos derniers démêlés avec la justice, dans cette affaire d'escroquerie ?
J'ai d'abord été condamné en avril à cinq mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris avant de passer, la semaine dernière, devant le conseil de discipline de la préfecture de police.

Sur le fond, contestez-vous votre révocation ?
Si l'on isole cette affaire, qui date de 2004, ma sanction est normale. Seulement, entre 2004 et aujourd'hui, il y a eu cette soirée du 23 novembre 2006, au cours de laquelle j'ai sauvé la vie d'un supporter (Yaniv Hazout, un jeune homme de confession juive, NDLR). J'en garde des séquelles mais, apparemment, ça n'a ému personne.

Qu'avez-vous dit exactement ?
Aujourd'hui, dix mois après les faits, j'ai toujours des problèmes de sommeil. Je suis suivi par une psychologue. Mais tout le monde s'en fiche. Si j'étais mort sur la place de la porte de Saint-Cloud, je serais devenu un héros national. On aurait pris soin de ma femme et de mon gosse [un beau-fils de 15 ans, ndlr]. Or, j'en suis sorti vivant, tout comme la personne que j'ai protégée. Malheureusement, il y a eu un mort. C'est Julien Quemener. Moi, j'aimerais rencontrer les parents de Julien et leur dire combien je suis désolé que leur fils se soit trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment.

Comment a évolué votre situation professionnelle au cours de ces derniers mois ?
On m'a d'abord réintégré, en février dernier, au Service régional de la police des transports au service PJ. Au début, ça se passait bien, mais depuis juin, on m'a vraiment mis au placard. Je ne vais plus sur le terrain, on m'a retiré mon arme et j'attends que ça passe. Derrière un bureau, je prends une plainte par semaine...

Et maintenant ?
J'ai un mois pour faire appel. Je n'ai plus rien à perdre. La décision définitive appartient désormais au ministère de l'Intérieur. Le conseil de discipline a simplement rendu un avis. La plupart du temps, cet avis est suivi par le ministre. En attendant, je vais tout faire pour que Michèle Alliot-Marie ne signe pas ma révocation.

Qu'allez-vous faire pour défendre votre cause ?
Je peux compter sur les représentants de la communauté juive à commencer par Yaniv Hazout et Sammy Ghozlan (président du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme). Ils sont déjà en train de se mobiliser. Quant à Nicolas Sarkozy, il était ministre de l'Intérieur au moment des faits, et même s'il ne m'avait pas contacté directement, il avait été très sensible au sujet. J'espère qu'il m'accordera la grâce présidentielle.

L'affaire du Parc des Princes n'est toujours pas jugée et la légitime défense au moment de votre tir mortel n'est toujours pas établie. Cette incertitude a-t-elle pesé dans la décision du conseil de discipline ?
Je n'en sais rien. Ma légitime défense n'est pas contestée et j'attends la reconstitution des faits, en novembre prochain, sans trop d'appréhensions. Aujourd'hui, je suis au fond du trou et il n'y a que Nicolas Sarkozy ou Michèle Alliot-Marie pour m'aider."

Propos recueillis par Ronan Folgoas

Repères :

2001 : Antoine Granomort extorque 5 400 € à des trafiquants de drogue.

Mai 2004 : Ces derniers, en représailles, lui réclament 15 000 €. Granomort escroque alors son beau-père à hauteur de 13 200 € dans le but de s'acquitter de sa dette de 2001. Pour justifier son acte, il déclare à la police, saisie de l'affaire, et dans un rapport transmis à sa hiérarchie, avoir été victime d'un enlèvement suivi d'une séquestration " accompagnée d'un viol collectif ". Quelques jours plus tard, il avoue son mensonge.

Source: http://www.myfreesport.fr/sports/football/0/exclusif-policier-qui-tue-supporter-psg-parle-pour-premiere--33062.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gedeon



Nombre de messages : 227
Club : Bastia
Groupe/Tribune : Ex-TM92 Tribune Est
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Ven 12 Oct 2007 - 15:20

Citation :
Aujourd'hui, je suis au fond du trou et il n'y a que Nicolas Sarkozy ou Michèle Alliot-Marie pour m'aider."

Il y a en a un autre qui est au fond d'un trou et celui-la hélas personne ne peut plus rien pour lui...
Tu lis l'interview t'as presque envie de pleurer pour ce type qui en réalité n'aurait même plus dû travailler dans la Police ou dans la fonction publique au sens large !
Il ne manque pas d'air et concretement n'assume en rien la disproportion de son acte.


Qu'il en prenne plein le cul c'est tout ce que je lui souhaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE PASSENGER



Nombre de messages : 87
Club : ASSE
Groupe/Tribune : KOP NORD
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Ven 12 Oct 2007 - 15:40

Quand tu lis cette interview, y a plein de truc qui sont à gerber.

Le mec justifie avoir escroqué ses beaux parents car sa femme avait un cancer. SUPER. Ca fait chaud au coeur pour tous ceux qui sont touchés par cette maladie.

Il est flic, il a escroqué, menti, mais c'est pas grave : il a sauvé une vie. Donc tout est permis.

En plus, si on suit s'on raisonnement, il est écoeurant. En gros, c'est du style "j'ai sauvé un juif...donc on doit pas me radier de la police".

Franchement, ce type est surtout une CRAPULE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
svetac



Nombre de messages : 142
Club : KOB rule's
Groupe/Tribune : KOB
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Dim 14 Oct 2007 - 19:50

krom a écrit:
EXCLUSIF/ Le policier qui a tué un supporter du PSG parle pour la première fois


Antoine Granomort, le policier qui a tué un supporter du PSG, en novembre 2006, a accordé à Myfreesport sa première interview depuis le drame. Révoqué de la police pour escroquerie, il espère une grâce présidentielle.


23 novembre 2006. Ce soir-là, le Paris Saint-Germain s'incline devant le club israélien de l'Hapoel Tel-Aviv dans le cadre de la Coupe de l'UEFA. Quelques minutes après la fin de la rencontre, Yaniv Hazout, un Français de confession juive, est pris à parti par des supporters du PSG. Antoine Granomort, membre du service régional de la police des transports, stationne non loin de là, place de la porte de Saint-Cloud. Il décide d'intervenir et vient à l'aide de Yaniv Hazout. Quelques minutes plus tard, Granomort tire une balle qui blesse mortellement Julien Quemener, abonné de la tribune Boulogne, dans des conditions qui n'ont toujours pas été clairement déterminées. Quelques jours plus tard, certains épisodes très troubles du passé d'Antoine Granomort sont révélés. On apprend notamment qu'il a été impliqué en 2004 dans une affaire d'escroquerie. Une affaire pour laquelle il a été jugé en avril dernier. Après avoir écopé de cinq mois de prison avec sursis, il a été révoqué de la police la semaine dernière. Contacté par Granomort lui-même, Yaniv Hazout a alors décidé d'écrire au Président Nicolas Sarkozy pour faire part de son émotion, se disant " choqué par le fait que la commission n'ait pas eu la moindre clémence". Antoine Granomort donne ici sa première interview depuis le 23 novembre dernier.

Votre révocation est-elle justifiée au regard des faits qui vous sont reprochés (escroquerie et rédaction d'un faux rapport de police) ?
Antoine Granomort : "J'ai reconnu ces actes et je ne nie pas leur gravité. J'ai exprimé mes regrets. J'ai eu un comportement immature. À l'époque, j'étais en grande difficulté. Ma femme souffrait et souffre d'ailleurs toujours d'un cancer de la thyroïde. J'ai menti et j'ai fait un faux rapport pour ne pas la perdre, mais j'ai remboursé ma dette auprès de ma belle famille (plus de 13 000 €).

Pouvez-vous nous rappeller vos derniers démêlés avec la justice, dans cette affaire d'escroquerie ?
J'ai d'abord été condamné en avril à cinq mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris avant de passer, la semaine dernière, devant le conseil de discipline de la préfecture de police.

Sur le fond, contestez-vous votre révocation ?
Si l'on isole cette affaire, qui date de 2004, ma sanction est normale. Seulement, entre 2004 et aujourd'hui, il y a eu cette soirée du 23 novembre 2006, au cours de laquelle j'ai sauvé la vie d'un supporter (Yaniv Hazout, un jeune homme de confession juive, NDLR). J'en garde des séquelles mais, apparemment, ça n'a ému personne.

Qu'avez-vous dit exactement ?
Aujourd'hui, dix mois après les faits, j'ai toujours des problèmes de sommeil. Je suis suivi par une psychologue. Mais tout le monde s'en fiche. Si j'étais mort sur la place de la porte de Saint-Cloud, je serais devenu un héros national. On aurait pris soin de ma femme et de mon gosse [un beau-fils de 15 ans, ndlr]. Or, j'en suis sorti vivant, tout comme la personne que j'ai protégée. Malheureusement, il y a eu un mort. C'est Julien Quemener. Moi, j'aimerais rencontrer les parents de Julien et leur dire combien je suis désolé que leur fils se soit trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment.Comment a évolué votre situation professionnelle au cours de ces derniers mois ?
On m'a d'abord réintégré, en février dernier, au Service régional de la police des transports au service PJ. Au début, ça se passait bien, mais depuis juin, on m'a vraiment mis au placard. Je ne vais plus sur le terrain, on m'a retiré mon arme et j'attends que ça passe. Derrière un bureau, je prends une plainte par semaine...

Et maintenant ?
J'ai un mois pour faire appel. Je n'ai plus rien à perdre. La décision définitive appartient désormais au ministère de l'Intérieur. Le conseil de discipline a simplement rendu un avis. La plupart du temps, cet avis est suivi par le ministre. En attendant, je vais tout faire pour que Michèle Alliot-Marie ne signe pas ma révocation.

Qu'allez-vous faire pour défendre votre cause ?
Je peux compter sur les représentants de la communauté juive à commencer par Yaniv Hazout et Sammy Ghozlan (président du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme). Ils sont déjà en train de se mobiliser. Quant à Nicolas Sarkozy, il était ministre de l'Intérieur au moment des faits, et même s'il ne m'avait pas contacté directement, il avait été très sensible au sujet. J'espère qu'il m'accordera la grâce présidentielle.

L'affaire du Parc des Princes n'est toujours pas jugée et la légitime défense au moment de votre tir mortel n'est toujours pas établie. Cette incertitude a-t-elle pesé dans la décision du conseil de discipline ?
Je n'en sais rien. Ma légitime défense n'est pas contestée et j'attends la reconstitution des faits, en novembre prochain, sans trop d'appréhensions. Aujourd'hui, je suis au fond du trou et il n'y a que Nicolas Sarkozy ou Michèle Alliot-Marie pour m'aider."

Propos recueillis par Ronan Folgoas

Repères :

2001 : Antoine Granomort extorque 5 400 € à des trafiquants de drogue.

Mai 2004 : Ces derniers, en représailles, lui réclament 15 000 €. Granomort escroque alors son beau-père à hauteur de 13 200 € dans le but de s'acquitter de sa dette de 2001. Pour justifier son acte, il déclare à la police, saisie de l'affaire, et dans un rapport transmis à sa hiérarchie, avoir été victime d'un enlèvement suivi d'une séquestration " accompagnée d'un viol collectif ". Quelques jours plus tard, il avoue son mensonge.

Source: http://www.myfreesport.fr/sports/football/0/exclusif-policier-qui-tue-supporter-psg-parle-pour-premiere--33062.html





Au fond du trou et surtout restes y...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mOra!



Nombre de messages : 12
Club : SCB
Groupe/Tribune : Bastia 1905
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Mar 16 Oct 2007 - 0:22

j'arrive pas à croire qu'il va s'en sortir ce gars là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo



Nombre de messages : 129
Club : Paris SG
Groupe/Tribune : KOB
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Mar 16 Oct 2007 - 16:17

Je suis ecoeuré par cette interview, j'espere qu'il va prendre cher

Pourriture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guich



Nombre de messages : 104
Club : Bordeaux
Groupe/Tribune : derrière les buts
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Mar 16 Oct 2007 - 22:51

je n'ai pas l'habitude de souhaiter du mal aux gens et c'est pas maintenant que cela va commencer.
On lui a laissé un droit de parole dans la presse, je trouve cela normal mais ces paroles sont navrantes.

Il se dit persécuté... Julien a été trainé dans la boue, insulté, sa mémoire salie par les médias... et lui il faudrait qu'on le pleigne????

Il se dit au fond du trou... Malheureusement, il y en a un qui y est au fond d'un trou, et qui ne ressortira jamais (même avec un psy).

S' il était mort, l'opinion publique le considérerait comme un héro... Julien est mort lui et il est considéré comme une merde (si sa famille ou ses amis lisent ces quelques modestes lignes, vous comprendrez que je parle de l'opinion publique pas de moi), alors pourquoi lui on devrait le considérer comme un héro!!!!

Ce post n'a aucune vocation de brancher ou d'insulter la mémoire d'un homme.

Je suis du Virage Sud BORDEAUX, on ne portait pas les mêmes couleurs, nos groupes se détestent et pourtant sa mort m'a touché comme l'immense majorité dans le VS... (remember banderole CVS sortie).

Ce post montre mon avis PERSONNEL et je ne parle qu'en mon nom.
RIP julien!


Dernière édition par guich le Sam 15 Mar 2008 - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo



Nombre de messages : 129
Club : Paris SG
Groupe/Tribune : KOB
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Mar 23 Oct 2007 - 20:02

Entendu tout à l'heure sur RTL, a priori il est révoqué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo



Nombre de messages : 129
Club : Paris SG
Groupe/Tribune : KOB
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Mer 24 Oct 2007 - 1:02

Antoine Granomort révoqué de la police nationale
23.10.07 | 19h32



Antoine Granomort, soupçonné d'avoir tué un supporteur du PSG à l'issue d'un match à Paris en 2006 en portant assistance à un supporteur d'un club de Tel-Aviv, a été révoqué de la police nationale après une condamnation pour escroquerie, a-t-on appris mardi de source policière.

L'arrêté de révocation a été signé le 10 octobre, par délégation de la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie.


La ministre a choisi de suivre la proposition de révocation du conseil de discipline devant lequel avait comparu le policier le 19 septembre.

Les faits reprochés à M. Granomort lui avaient valu d'être condamné à cinq mois de prison avec sursis par un tribunal correctionnel en avril dernier.

Il lui était reproché d'avoir effectué plusieurs retraits d'argent, avec une carte bancaire subtilisée à son beau-père, afin de rembourser une dette liée à une affaire de droit commun.

Selon l'accusation, il aurait ensuite menti à sa hiérarchie afin de masquer ces faits, précisant avoir été victime d'enlèvement et d'actes de violence.

L'arrêté de révocation mentionne que M. Granomort a "très gravement et délibérément contrevenu à ses obligations statutaires et déontologiques, porté atteinte à la dignité de sa fonction et au crédit de la police nationale".

Interrogé sur RTL mardi, le policier a indiqué vivre "très mal" cette révocation. "On se dit qu'on mérite en fin de compte un pardon (...) par rapport à tout ce que j'ai pu apporter à la police", a-t-il ajouté en référence à son intervention de 2006 aux abords du Parc des Princes. "J'adorais mon boulot", a-t-il dit.

Le 23 novembre 2006, M. Granomort, policier au service régional de police des transports (SRPT), avait tué un supporteur "ultra" du Paris-SG, Julien Quemener, lors d'une échauffourée à la sortie d'un match contre le club israélien Hapoël-Tel-Aviv. Il avait tiré sur des hooligans qui, selon plusieurs témoignages, l'assaillaient après qu'il eut protégé un supporteur du club de Tel-Aviv, Yanniv Hazout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chicano!



Nombre de messages : 633
Club : Olympique de Marseille
Groupe/Tribune : Tribune Chevalier Roze
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Mer 24 Oct 2007 - 10:58

Qu'il aille pointer à l'ANPE... Et plus c'est long plus c'est bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toto822



Nombre de messages : 28
Club : Sainté
Groupe/Tribune : KN
Date d'inscription : 26/12/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Sam 15 Mar 2008 - 14:14

Il se donne prétexte en prétexte pour justifier ses conneries... Esperons juste que la Légitime Défense ne soit pas retenue comme ça il pourra être aussi poursuivi pour le meutre de Julien.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanpaolo13



Nombre de messages : 252
Age : 50
Club : OM
Groupe/Tribune : cosa ultras
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Dim 16 Mar 2008 - 21:43

Maintenant qu'il est plus flic , on se cotise tous , on lui met un "contrat " sur la tete et ... CIAO BASTARDO !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babalouk



Nombre de messages : 90
Club : marseille
Groupe/Tribune : Marseille fans
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Dim 16 Mar 2008 - 22:23

MDr tiè chaud toi MDr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chicano!



Nombre de messages : 633
Club : Olympique de Marseille
Groupe/Tribune : Tribune Chevalier Roze
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Lun 17 Mar 2008 - 12:02

Putain San Paolo va pas nous appeler un de tes cousins camoristes quand même :D

Cui là on l'arreterait pas, il serait déjà à la mairie de Marseille avec ses potes de la mafia Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan's70



Nombre de messages : 71
Age : 25
Club : Sochaux 1928
Groupe/Tribune : Seconde Nord
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Sam 14 Juin 2008 - 17:36

Cette enflure dimanche dans Sept à Huit !!!


http://lachaine.tf1.fr/lachaine/infos/0,,3393089,00-sept-huit-.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
violAdrien



Nombre de messages : 157
Club : Paris SG
Groupe/Tribune : KOB
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Sam 14 Juin 2008 - 18:23

C'est à Gerber le mec se dit "content" car il a sauver la vie d'un juif alors qu'il à oté la vie à une autre personne !

A l'entendre se serait lui la victime "Je suis au fond du trou", oaui beh vaut mieux être au fond du tien que celui de Julien. Le mec il à aucun respect

De plus je ne vois pas pourquoi il à été reintégré dans les services de polices !!! Le mec il extorque de l'argent, il arnaque des membres de la famille de sa femme et se dit faut arreter les conneries quand même !

En espérant que l'autre p... de MAM va pas lui accorder sa clémence du au fait que Julien faisait partit des BB85 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouloud.x



Nombre de messages : 21
Club : Paris SG
Groupe/Tribune : R1
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Sam 14 Juin 2008 - 20:04

la reconstitution du meurtre a eu lieu jeudi dernier. c'est tiré de France Soir

18 mois après la mort d’un supporter du PSG, reconstitution houleuse

Alexandra Gonzalez, le samedi 14 juin 2008 à 04:00

Atmosphère tendue jeudi soir lors de la reconstitution du meurtre, aux abords du Parc des Princes. Reportage.


Depuis le 23 novembre 2006, jour où Julien Quenemer trouvait la mort à la sortie du match PSG-Tel Aviv, les protagonistes ne s’étaient pas retrouvés sur les lieux du drame. Ce soir-là, Antoine Granomort, un policier qui tentait de protéger un jeune homme de confession juive poursuivi par une foule de supporters parisiens, avait blessé deux jeunes gens, dont l'un mortellement. Le rendez-vous est fixé à 21 heures ce jeudi soir devant la boutique du Parc des Princes, à Paris, pour rejouer la scène dans des conditions semblables au soir fatidique. Toutes les rues donnant sur la place de la Porte-de-Saint-Cloud sont fermées par un barrage de CRS. Plusieurs cordons de sécurité colorent ainsi le tour des lieux. A 21 h 15, Antoine Granomort, accompagné de Yaniv, le supporter juif, arrivent, vêtus de gilets pare-balles et entourés de quelques policiers, visiblement pour les protéger des supporters amassés derrière les barrages de CRS.

Public aux fenêtres
Sur place, seuls les avocats, les policiers, les experts légistes, la trentaine de figurants et les témoins sont autorisés à passer. Aux fenêtres des immeubles, les curieux se massent. « Dommage qu’aujourd’hui tous soient là pour nous regarder, alors qu’aucun n’a accepté de témoigner pour le jour du drame », regrette Mounir Boujaer, grièvement blessé lui aussi par le policier. Durant trois heures, trois versions du drame vont se succéder, sous l’œil attentif des experts balistiques. Celles des témoins, du policier, enfin du jeune survivant. « Nous sommes d’accord sur la manière dont se sont passés les faits, mais pas sur la position qu’avait le policier lorsqu’il a tiré, explique Mounir Boujaer. Je me trouvais face à lui lorsqu’il a tiré. La balle a traversé mon poumon, fracturé un côté, avant de se loger dans le corps de Julien Quenemer, qui en est décédé. Lui affirme avoir tiré alors qu’il était au sol. Selon moi, il était debout. » Par trois fois, le geste fatal est ainsi reproduit par Antoine Granomort, pistolet à la main, avec des mannequins à la place des victimes. Pendant ce temps-là, une quarantaine de supporters du PSG, réunis pour l’occasion, se font entendre, scandant des slogans à la mémoire de leur ami Julien ou à l’encontre des cars de policiers. Il est minuit, la place se vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibaba



Nombre de messages : 56
Club : ASSE
Groupe/Tribune : Kop Sud
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Dim 15 Juin 2008 - 19:49

Il est dans 7 à 8 d'aujourd'hui et vu la présentation du sujet dans le sommaire, ca va être sympa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greg



Nombre de messages : 39
Club : Strasbourg
Groupe/Tribune : 1/4 de Virage
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Dim 15 Juin 2008 - 20:45

Grosse merde effectivement, une fois de plus Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yankix



Nombre de messages : 14
Club : om
Groupe/Tribune : vdp
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Lun 16 Juin 2008 - 19:24

Edit: Alé Hop dehors ..... merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rotten



Nombre de messages : 173
Age : 31
Club : Paris
Groupe/Tribune : Virage Auteuil 1991
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Lun 16 Juin 2008 - 20:25

yankix a écrit:
Question: et si le contraire s'était produit c'est a dire q'un ultras tue un flic, vous auriez réagi comment ?? je dit ca quand je vois certain post ca fait froid dans le dos
Vous me faites un peu pensé aux bougnouls des cités. Un arabe tue un flic bizarre personne dit rien, mais oula!!!! quand un flic en légitime défense tue un bougnoule alors la c'est les médias et les assos de mes couilles et les cités qui brulent sur le dos d'un pauvre mecs qui faisait juste sont métier!!


Moi c'est ton post qui me fait froid dans le dos...(C'est bien connu des flics se font tuer tous les jours à tous les coins de rue)
Pas de pitié pour les flics meurtriers quelque soit les victimes.
Une pensée pour Julien trop vite oublié et ses proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxao



Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Lun 16 Juin 2008 - 21:11

J'expliquerai cette haine enorme que beaucoup eprouvent contre A.G. et plus particulièrement la "justice" de notre beau pays comme ceci :
On peut croire à la version d'A.G. , car finalement peu d'entre nous etaient à la porte de saint cloud au moment de ce drame. Personnellement je crois à la version de M.B. tout simplement car c'est un supporter du PSG que j'ai vu de mes propres yeux, et que les kobistes ou autres qui donnent leur version sont justement des pensionnaires du kop. Je prefererai toujours croire mes "camarades", aussi frequentables soient-ils pour certains, qu'un flic. C'est comme ça, ça s'explique pas : On croit toujours plus un membre de sa famille qu'un etranger.
Maintenant la différence est grande quand tu parles d'un fonctionnaire de police qui tue un jeune d'origine africaine ou autre dans les banlieues : oui ses amis et les pensionnaires de son quartier vont parfois (peut être souvent) tout mettre à sac, sans chercher finalement à comprendre pourquoi c'est arrivé (comme nous selon toi par exemple), alors que le contraire arrive frequemment sans remise en question de leur part , mais les medias seront dans la plupart des cas pro-victime que pro-police. Ils nuanceront leur propos, et les reportages ne seront pas une plaidoirie en faveur de la police comme cela l'a été lors de "l'affaire J.Q.". Ce qui nous donne cette haine c'est ça : voir cette petite pute qui a tué un des notres être porté au rang de heros dans les medias, et la memoire de notre camarade bafouée. Alors on peut se poser des questions, etre meme finalement convaincu par la version d'A.G. d'hier (meme si certains elements de son passé comme de l'affaire sont passés sous silence), mais les supporters que nous sommes (ou ultras pour certains...) ne pourront jamais oublier que ce chien ne sera jamais jugé impartialement, alors on se braque.
Alors pour repondre a ta question : si le contraire s'etait produit, beaucoup d'entre nous auraient fait fonctionner leur cerveau, se seraient remis en question, car on sait qu'il y a parfois des problèmes de notre coté, BREF LE CAMP N'AURAIT PAS ETE CHOISI D'AVANCE ET IL N'Y AURAIT PAS UN TEL CONSENSUS...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ultras paris



Nombre de messages : 183
Club : PARIS-SG
Groupe/Tribune : Tribune G bleu
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Mar 17 Juin 2008 - 13:13

Ce que je trouve louche , c'est le fait que Granomort été sois disant à terre quand il a tiré. Dans ce cas là , il n'y aurait eu qu'un touché(Mounir touché au poumon). Mais la balle est arrivé jusqu'à Julien qui été apparement à de nombreux mètres de Granomort. Je ne voix pas autre chose que le tir à bout portant(question de trajectoire et de logique). Et sinon ce qui est énervant , c'est les amalgames crée par TF1 & co, et tout ce qu'ils ont insinué sur la victime (peut etre à tord)en le salissant lui et sa famille, sans avoir aucune idée de ce qu'il s'est passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liebodar



Nombre de messages : 136
Club : Paris Saint Germain
Groupe/Tribune : Canal +
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Sam 21 Juin 2008 - 21:27

J'ai fait un mail à TF1 pour leur dire ma vision de leur émission sept a huit vici leurs réponses:

Citation :
Bonjour,



Nous avons bien pris connaissance de vos remarques et suggestions à propos du magazine d’information « SEPT A HUIT ».



Nous les transmettons, pour information, à la production de l’émission ainsi qu’à la direction de l’information de TF1, qui essaieront d’en tenir compte dans la mesure du possible.



Nous attachons une grande importance aux réactions de nos téléspectateurs qui peuvent éventuellement nous guider dans nos options. TF1 est, en effet, sensible à ces témoignages, liens privilégiés avec son public.



Nous vous remercions de votre fidélité à nos programmes.



Cordialement,

Le Service Accueil des Téléspectateurs

En gros une réponse bateaux qui ne changera rien du tout mais au moins je me suis soulagé;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
picsou70



Nombre de messages : 130
Club : Paris-Saint-Germain
Groupe/Tribune : KOB, Boys'85
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Lun 23 Juin 2008 - 11:32

Mon impression

Une interview d'un mec pas tout seul dans sa tête.

Quand on l'entend parler des faits, il nous raconte sont "sauvetage" (selon ses dire). Il nous explique une histoire irrationnelle à la sauce fictive, "il faut sauver le soldat Rayan"

Il me fout la gerbe.

La prison pour ce justicier des temps perdu

De toute façon la justice arrivera à un moment ou à un autre.

Une pensée pour la famille de Julien et à tout ses proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)   Aujourd'hui à 6:57

Revenir en haut Aller en bas
 
1ère interview Antoine Granomort (Affaire Julien Quemener)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Interview Antoine Diot
» Transferts Lyon
» Interview Darricarrère - L'Hebdo - Julien Sauvage
» Interview Julien Jagu
» Interview de Antoine Grauss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum :: Médiathèque Ultra :: Medias ultras-
Sauter vers: