FORUM GENERALISTE ULTRA'
 
AccueilRechercherFAQMembresMaterial ultrasGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Team MU
Modérateur


Nombre de messages : 2409
Club : MU
Groupe/Tribune : MU
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Lun 26 Fév 2007 - 15:16

Pakito, le jeune président des Ultras Brestois a bien voulu répondre aux question de la Team MU. Il présente son groupe, son histoire et son actualité. Après le derby breton Brest-Guingamp, petit coup de projecteur sur les "zubés" et leurs 17 années d'histoire.


1° - Bonjour à toi Pakito, peux-tu nous dire qui tu es et nous faire une présentation de ton groupe (nombre, sympathisants, position en tribune, mentalité, moyenne d'âge etc.) ?
Bonjour à vous. Donc je suis Julien mais plus connu chez moi sous le surnom de Pakito, âgé de 22 ans et président des Ultras Brestois depuis 2005. Les Zubés sont composés d’une petite centaine de membres et sympathisants Nous nous situons depuis notre origine dans la tribune RDK _Route de Kemper (Quimper en breton), vieille et petite tribune populaire située en virage. Notre groupe est assez jeune, même s’il commence depuis quelques temps à réussir à conserver un bon noyau de fidèles. Quant à notre mentalité, elle se résume à foot, bière, et déplacements quasiment tous en indep’ pour pouvoir profiter des villes que nous découvrons (ou redécouvrons pour certains).

2° - Peux-tu nous faire un bref historique de ton groupe ? Comment est-il né ? En quelle année ? Ses moments forts etc.
Suite à des désaccords avec le club des supporters officiels du Brest Armorique, certains, influencés par l’Angleterre et le PSG décident de lancer un groupe. C'est lors de la saison 89/90 que l'idée prend forme... Sous l'impulsion de Polig et des frères S. l'aventure “Zubés” débute.
Après avoir eu comme emblème une chauve-souris (???), puis hésité à choisir le lion (symbole du pays du Léon, l’un des 4 pays qui composent la Bretagne) ce sera finalement l’Ankou qui est choisi (symbole de la mort dans la culture celte). Mais le groupe ne connaîtra la D1 qu'une seule année puisque le club est liquidé judiciairement. Les Zubés en veulent alors à tout le monde pour la liquidation et se font remarquer. Même à Brest les supporters en ont marre des bastons, pétards et fumigènes à répétition. Mais paradoxalement, c'est à cette époque que l’on fait le plus parler de nous, toujours présents sur le terrain et continuant à traverser la France pour encourager les leurs. Les seules bastons Zubés de l’époque seront à Paris face à 400 skins où les 50 gars présents se feront démonter mais ils reviendront aux trois déplacements suivants et au Racing contre les CRS. On ne parle pas des flics qui encerclent régulièrement la tribune à domicile pour canaliser les esprits. La première bâche sera volée… par les dirigeants !
S'ensuit une descente aux enfers durant 10 années. Pendant ces 10 ans d'existence, le club n'a pas connu mieux que l'équivalent de la D3. Certains gars partiront sur Paris pour suivre le PSG, d’autres essaieront tant bien que mal de suivre le stade brestois pendant que d’autres laisseront totalement tomber les tribunes.
En 2000/01, c'est la montée en championnat National avec ses stades champêtres qui verra une brève fusion entre nous et les Celtics Angels, mais les mentalités sont trop différentes, et sous la présidence de Jean Rech, les Zubés reviennent sous leur forme originale.
Depuis 2004 c’est l'apothéose avec le retour dans le monde professionnel, le groupe s'agrandit logiquement. Le début dans le monde professionnel sera marqué par la présence de sièges en RDK, qui seront détruits dès le premier match contre Nancy. Puis ensuite par un déplacement mémorable chez le voisin guingampais que bon nombre d’entre nous attendait avec impatience (Le Graët est considéré par la large majorité du public brestois comme l’un des profiteurs de la liquidation du club en 91), puis le match fou à Lorient où l’ensemble des supporters brestois pétera les plombs en saccageant le parcage, mais on se fera tirer notre bâche extérieure de manière plutôt idiote. En revanche, l’ambiance fut plus morose sur ces derniers mois avec l’ambiance délétère qui régnait encore il y a peu au sein des dirigeants du club.

3° - Vous qui n'avez quasiment jamais connu l'élite, comment appréhendez-vous ce retour en L2 ? Comment le groupe a évolué depuis la montée ?
Il faut bien avouer que même si aucun d’entre nous ne souhaite revivre les voyages champêtres à travers la France du National ou CFA (quoique le CFA était composé de pas mal de clubs bretons…), nous avons eu beaucoup de mal à nous adapter aux règles du professionnalisme. Et comme le groupe n’était jusque là que très peu structuré, on avait l’impression de subir plutôt que de prendre du plaisir. Et comme le groupe s’est agrandi dans le même temps, les plus anciens ont parfois l’impression de ne pas retrouver la bande de potes qui aimait délirer dans les chemins de Raon L’Etape ou Châtellerault. Et il arrive que les coups de gueule entre membres historiques ne soient pas sans incidence sur l’envie du groupe. De plus, nos moyens sont très limités alors l’impression de ne pas avancer est parfois pesante. Mais à chaque fois, il suffit d’un évènement sans importance pour relancer la machine. Alors on continue comme ça….

4° - Comment se comporte le public du stade brestois ? Est-il fidèle à son club malgré les années de disette ? Et quelle attitude a-t-il avec vous ? Est-il réceptif à vos animations ?
Le Stade Brestois a un public plutôt versatile. Des fidèles, il y en a pas mal mais ils ne font pas la majorité du public. Le pire était quand même les premières années après la liquidation où il n’était pas rare de retrouver seulement 200-300 personnes dans les tribunes alors que quelques mois auparavant, le stade de l’Armoricaine grouillait à presque 20 000 spectateurs pour la venue des grosses écuries de D1. Mais depuis la dernière saison de National, on peut affirmer qu’il y a une base de 5000 spectateurs fidèles au club.
En revanche avec nous, c’est mitigé : certains aiment venir boire un verre avec nous, taper la discut’ sans à priori, et savent comprendre nos points de vue. D’autres en revanche restent fixés sur l’image du “méchant supporter qui tend le bras, qui insulte, etc.” vu chez Charles Villeneuve. Peut-être aussi parce que les animations ne sont pas légion dans notre tribune : c’est vrai qu’à part les drapeaux, nous ne faisons jamais de tifos, la structure de la tribune ne nous aidant pas du tout. Mais là aussi, c’est un point qu’on essaie d’améliorer.

5° - Vous partagez la tribune avec un autre groupe, les Celtic Ultras. Comment se passent les relations avec eux ? Il y a des différences de mentalité ?
Il y’a une bonne entente avec les Celtics. Ils ont rejoint la RDK depuis la saison dernière, et il faut bien avouer que ça aide pas mal pour les chants. Comme en plus pas mal d’entre eux étaient présents lors de la courte expérience de l’union UB-CU, on se connaît bien.
Mais c’est vrai que la mentalité est tout à fait différente : ils affichent peut être une plus grande attention à soutenir le plus longtemps le club dans les moments difficiles, alors que chez nous on préfère provoquer les clashs assez rapidement. Et lors des déplacements, ils sont sûrement moins provoc’ que nous.

6° - Quelles relations avec-vous avec votre club ? On présume que le besoin de public et de soutien favorise une proximité et un dialogue avec les dirigeants des petits clubs. Comment ça se passe à Brest ?
On pouvait présumer… car ce n’est plus le cas depuis quelques semaines. Le président emblématique Jestin a quitté son poste lors de la trêve, et cela n’a pas été forcément agréable. Bien qu’on était en désaccord sur pas mal de points, il n’y a jamais eu véritablement de problème de dialogue avec lui, bien au contraire. Il tenait toujours à ce qu’on débatte avec lui sur les problèmes qui pouvaient survenir. Malheureusement, il a fait la grossière erreur de faire venir un personnage totalement inconnu des brestois, qui s’est pris pour un pacha et qui a foutu la pagaille jusqu’au sein du siège du club. Lui aussi est parti maintenant, mais il va falloir cravacher certainement pour retrouver une sérénité dans le dialogue supporters-dirigeants. Heureusement qu’il reste une personne au sein de l’administration, qui n’a pas vocation à l’origine de dialoguer avec nous, mais qui s’est toujours mis en avant pour prendre notre défense.

7° - Sur la question de la violence, quel positionnement avez-vous ? Avec la montée en L2, les incidents deviennent-ils plus fréquents ?
Non pas vraiment. Il arrive bien des fois quelques accroches mais ce n’est franchement pas une obsession, sauf dans les derbies. On ne recherche pas la baston à tout prix, car il faut être honnête, s’il devait y avoir baston, seul une minorité d’entre nous serait capable d’assumer. En revanche, on est bien conscient que certaines choses ne sont pas acceptables dans le milieu, et peuvent être propices à un affrontement illico. Par exemple, une fois nous nous sommes moqués d’un BH qui venait d’avoir un accident ; même si on a pas subi complètement la colère havraise sur le coup, on a bien compris depuis qu’il fallait aussi avoir un peu de respect envers les autres si on souhaite passer un bon moment, et ce même si on ne les aime pas.

8° - Après la question sur la violence vient naturellement celle sur vos ennemis. Quels sont vos ennemis traditionnels ?
En premier lieu, la New School Gwengamp (Guingamp) et leurs amis Breizh Stourmer de Rennes. Tout ça pour une simple suprématie régionale qui fait un petit peu marrer chacun d’entre nous je pense.
Ensuite, les Merlus Ultras, mais là c’est uniquement depuis le vol de la bâche extérieure. Nous ne les connaissions pas, et ils ont débarqué du jour au lendemain dans nos esprits…
Après il a existé des tensions avec certains BH ainsi que le KDLB (Angers).

9° - Et vos amis ? Avez-vous développé des jumelages ou des amitiés particulières ? Et comment vous comportez-vous avec les autres groupes de L2 qui viennent vous rendre visite ?
Il n’existe aucune amitié officielle avec un autre groupe ultra, nous préférons établir quelques contacts avec d’autres membres ultras sans faire intervenir les groupes. J’en profite d’ailleurs pour saluer mes quelques confrères, en particulier un certain Jésus Christ (il se reconnaîtra…^^) ainsi que Léo, un collègue parisien.
Quant aux groupes de D2 qui viennent chez nous, généralement on est plutôt méprisant. Ce n’est pas qu’on ne les respecte pas mais c’est vrai qu’on s’en fout un peu. Sauf quand ceux-ci boivent de la bière à volonté, le climat est plus agréable (Roisters de Valenciennes, Boys de Strasbourg, MNK de Caen, ARN lors du match de Coupe de France).

10° - Petite curiosité, quelles relations avez-vous avec les UB90 de Strasbourg qui ont même acronyme que vous ?
Justement, le dernier match qui avait opposé les deux équipes date de quelques mois avant la création de nos groupes respectifs. Donc c’était la toute première fois qu’on se rencontrait. Et l’ambiance a été plutôt bon enfant, même si j’ai remarqué que les alsaciens regrettaient leur bières locales ^^.
On ne se connaît pas encore très bien, mais je crois que bon nombre d’entre nous ont l’intention de monter à la Meinau pour le match retour et connaître la même ambiance qu’en Finistère.

12° - Niveau régionalisme, quelle est votre position vis à vis de l'identité bretonne, de sa culture et de sa langue ? Certains membres du groupe ont-ils fréquenté des écoles Diwan ? Toi même, parles-tu breton ?
Brest est certes une ville bretonne, mais qui a un lourd passé français. Nous vivons dans une ville militaire, donc le régionalisme est largement moins important que les autres communes bretonnes. Ca ne veut pas dire qu’on néglige notre identité bretonne : plusieurs membres parlent breton (un seul a fait l’école Diwan me semble t-il, les autres l’ayant appris dans la famille ; moi-même je suis issu d’une famille bretonnante mais je n’ai que quelques légères bases), quelques-uns sont proches de partis régionalistes. Mais il existe chez nous une telle schizophrénie sur l’identité que vous croiserez certainement plus souvent certainement un brestois affirmer son identité ti’zef (nom argotique désignant un brestois) qu’autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team MU
Modérateur


Nombre de messages : 2409
Club : MU
Groupe/Tribune : MU
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Lun 26 Fév 2007 - 15:18

13° - Sur la question des déplacements, vous n'avez pas une situation géographique évidente. Comment vous débrouillez-vous pour être constamment derrière votre club ? Certains de vos membres font-ils le grand chelem ?
Curieusement, c’est peut être ce qui fait notre « force », façon de parler bien sûr. On est évidemment pas forcément nombreux à pouvoir bouger (et encore, là aussi c’est un point sur lequel on s’améliore petit à petit) mais les déplacements sont souvent des bons moments qu’on aime vivre. Etant donné notre éloignement, nous partons souvent pour un week-end au lieu de rester voir uniquement un match. Ca nous permet de découvrir de nouveaux coins, on fait du tourisme, on cherche des petits bars de poivrots, bref la belle vie quoi ! De plus, nous préférons amplement nous déplacer par nos propres moyens que d’avoir recours à des véhicules de location ou autres déplacements organisés. Même pour les derbies, nous évitons le plus souvent possible d’avoir recours aux cars.
Quand au grand chelem, nous avons un spécimen en effet : il s’appelle Jipé (Jean Bière pour les intimes) et est présent dans le groupe depuis quasiment le début de la création du groupe. Il n’était pas rare avant qu’il fasse les deps tout seul pendant un moment. Aujourd’hui, on est quelques-uns à l’accompagner tout de même car il commence à se faire vieux ^^.

14° - Venons-en maintenant à la situation des groupes ultras dans les divisions inférieures. Vous avez connu le National et même la CFA. Comment ça s'est passé pour vous ? Quels sont les problèmes auxquels vous vous êtes heurtés le plus souvent ?
La répression existe aussi dans les divisions inférieures : elle est même plus vicieuse je trouve que dans les championnats professionnels. Car généralement cette répression est l’œuvre de personnes membres du club que vous supportez, et non des flics ou autres instances (quoique ça a changé depuis encore…). Et c’est souvent ces personnes là qui vous crachaient à la gueule à cette époque, qui aujourd’hui font mine d’être pote avec vous, de “comprendre” votre mentalité, etc. On n’est pas dupe pour autant, on sait que ces personnes peuvent revenir à la charge à n’importe quel moment.

15° - Quand on fréquente les forums ou les médias parlant des supporters, on s'aperçoit qu'il y a peu de couverture visuelle des petits groupes ultras. Regrettez-vous ce manque de visibilité ? Est-ce que vous essayez de communiquer autrement que pour vos membres ?
Oui on peut le regretter, mais j’y vois plutôt comme un intérêt à continuer à se structurer et à grandir. Si on attend que chaque personne proche ou non du mouvement s’intéresse à nous, il est évident que peu de monde va connaître nos faits d’armes, ou que nous traînions une réputation complètement faussée. Alors que finalement le but d’un groupe ultra, c’est aussi de se faire remarquer. Et puis, soyons aussi logique : dans le championnat, il y a un classement qui détermine quelle est l’équipe la plus performante. Je ne vois pas en quoi cette logique n’est pas applicable dans notre mouvement. Je trouve normal qu’on préfère regarder les tribunes parisiennes, marseillaises ou stéphanoises que celles de Brest ou je ne sais quel bled.

16° - Puisque cette interview est destinée à un forum généraliste ultra, quelle est votre position vis à vis du média Internet ? Comment l'utilisez-vous ?
A la fois enthousiaste et méfiant : à Brest, il existe un site généraliste regroupant toutes les composantes du public brestois (www.allez-brest.com pour pas le citer). On peut dire qu’il a permis justement une plus grande ouverture envers ceux qui se méfiaient de nous, donc on en est plutôt content. Maintenant, on sait que pour pas mal de gens, être derrière un clavier rend plus fort et plus impressionnant... et on sait bien aussi que ce sont souvent les suiveurs en tribune qui agissent de cette manière.

17° - Parlons répression maintenant, vous avez récemment signé le communiqué de la Coordination Nationale des Supporters. Comment se traduit votre engagement ?
Qu'avez-vous pensé de la réunion à laquelle vous avez participé ?

Lorsque nous avons été mis au courant de cette initiative de regroupement, on a adhéré immédiatement. On pense qu’il est vraiment nécessaire d’avoir une force commune, ne serait-ce que pour être enfin dignement représentés au sein des instances, et pouvoir avoir une opinion qui soit enfin entendue. Mais aussi pour pouvoir apprécier la capacité de nuisance des grandes tifoserie. Pour l’instant, on ne peut pas dire que ce soit complètement ce qu’on attendait mais il faut bien aussi que la CNS se forme correctement également. De plus, pendant la réunion, on n’allait pas s’attendre à une révolution immédiate. J’espère juste que ça va partir vraiment d’ici peu car on sent quand même que les derniers évènements ont foutu un coup de blues au mouvement.
Le point positif, c’est le regroupement géographique. C’est vraiment une chose qui doit rester pérenne dans le temps car au-delà des rivalités, il peut vraiment aider à mettre en commun nos idées, suggestions et interrogations.

18° - La répression en L2 est-elle plus féroce que ce que vous connaissez de la L1 ?
Elle est surtout plus féroce envers les petits groupes non ou mal structurés. Les groupes qui vivent avec cette répression depuis déjà de nombreuses années ont certainement une meilleure capacité à se défendre juridiquement. Pour un groupe comme le nôtre, on a encore tout à découvrir sur ce plan-là.

19° - Sur la question de l'avenir du mouvement ultra, quelle est ton opinion personnelle et celle de ton groupe ? Vous espérez quoi des années qui viennent, pour les UB et le mouvement en général ?
Pour le mouvement en général, je souhaite une véritable union. Que le truc s’appelle C.N.S. ou autrement, il faut vraiment que les responsables de groupes se sentent unis. Et que les grandes tifoserie prennent conscience que les groupes modestes ont besoin d’eux pour se faire entendre. Quant aux Zubés, un seul mot je pense est encore en vigueur : apprendre.

20° - Un dernier mot pour la route ?
Merci pour cette occasion qui m’est offerte pour parler un peu des Ultras Brestois. Et puis bonne continuation pour votre site.
Enfin salutations à tous ceux qu’on connaît dans le mouvement, qu’ils soient amis ou ennemis, ainsi qu’à ceux qu’on n’a pas rencontré encore ^^
Pour finir : Yec’hed Mad ! (santé en breton)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team MU
Modérateur


Nombre de messages : 2409
Club : MU
Groupe/Tribune : MU
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Lun 26 Fév 2007 - 15:50

Les photos old-school tirées du site internet des Ub90
http://www.ub90.info/








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwerzhon

avatar

Nombre de messages : 16
Club : Gwengamp - Bretagne
Groupe/Tribune : Latérale Ouest - Kop Breizh
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Mar 13 Mar 2007 - 19:04

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vouzico

avatar

Nombre de messages : 3
Club : F.C. Nantes
Groupe/Tribune : Brigade Loire
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Sam 17 Mar 2007 - 12:32

4 Broioù ? Sacrés brestois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pakito



Nombre de messages : 59
Club : Brest
Groupe/Tribune : RDK-Zubés
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Lun 19 Mar 2007 - 20:29

Ne confonds pas les "Pays" (broiou en breton) avec les départements français.
Mais ceci est déjà largement entrevu dans le topic suivant : http://mouvement-ultra.forumactif.fr/Discussions-Generales-f2/Ultra-et-identite-regionale-t372.htm?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vouzico

avatar

Nombre de messages : 3
Club : F.C. Nantes
Groupe/Tribune : Brigade Loire
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Lun 19 Mar 2007 - 21:17

Pakito a écrit:
Ne confonds pas les "Pays" (broiou en breton) avec les départements français.
Mais ceci est déjà largement entrevu dans le topic suivant : http://mouvement-ultra.forumactif.fr/Discussions-Generales-f2/Ultra-et-identite-regionale-t372.htm?

Je sais de quoi je parle hein... donc il n'en manque pas 5 des broioù ? Ou alors vous sortez des gwenn ha du sans les bandes noires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RDK



Nombre de messages : 21
Age : 51
Club : BREST
Groupe/Tribune : Brest Canal historique
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Lun 19 Mar 2007 - 23:39

Une ptite tof au coeur de la RDK.
Ca casse pas des briques mais on est chez nous.....à la casa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://france-stades.forumactif.com/forum.htm
jeanrech



Nombre de messages : 38
Club : Brest
Groupe/Tribune : Aucun
Date d'inscription : 26/02/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Mar 20 Mar 2007 - 23:01

vouzico a écrit:


Je sais de quoi je parle hein... donc il n'en manque pas 5 des broioù ? Ou alors vous sortez des gwenn ha du sans les bandes noires ?

Voila t'as tout saisi, elles sont rouges les bandes chez nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jdc
Invité



MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Mer 6 Juin 2007 - 13:11

en tous cas je me souviendrai longtemps de ce dep a brest bien festif et sociale , bon courage a vous pour là suite
Revenir en haut Aller en bas
Cornolio

avatar

Nombre de messages : 21
Club : FCM
Groupe/Tribune : Mec Au Top
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Lun 11 Juin 2007 - 19:03

Pour y avoir été cette année en dép' ( Brest-Metz ) en aout 2006, ambiance sympa, bons délire mais sécu' assez sévère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fremen

avatar

Nombre de messages : 4
Club : RC Strasbourg 1906
Groupe/Tribune : UB90
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Sam 27 Oct 2007 - 18:25

Ah Brest et son pénalty bar...

Je suivais hier soir RTL et son multiplexe Ligue 2 (nostalgie ) et, pour le derby contre l'EAG, après le match, ils avaient Pakito et un responsable d'un groupe guinguampais (pas noté lequel, étant sur le point de sombrer dans les bras de Morphé ) au téléphone. Petites questions donc... Est-ce que ce genre d'interventions sont fréquentes ? Et puis j'ai un infime doute, z'étiez "par téléphone interposé" ou "en tête à tête" ? Merci.


Dernière édition par fremen le Mer 26 Mar 2008 - 2:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pakito



Nombre de messages : 59
Club : Brest
Groupe/Tribune : RDK-Zubés
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Dim 28 Oct 2007 - 17:59

Le guingampais était membre du KR, j'ignore en revanche si c'était un responsable. Et c'était par téléphone interposé, mais je doute que chacun était loin du Lapin Rouge !

Mais j'ai été surpris qu'ils me contactent également, par l'intermédiaire de leur correspondant à l'entrée de la tribune visiteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zerba



Nombre de messages : 54
Club : angers
Groupe/Tribune : brigade ouest 49
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Dim 28 Oct 2007 - 18:38

ouai la seurité laba est tres con, pour yavoir ete cette année aussi (brest - angers) et d'ailleur je me demande si cets pas avec toi ke jaiparlé pakito, kan on acrocahi notre bahe et ous la votre, tu es venu me voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zerba



Nombre de messages : 54
Club : angers
Groupe/Tribune : brigade ouest 49
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Dim 28 Oct 2007 - 18:38

ou alors je confond avec le president des celtic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fremen

avatar

Nombre de messages : 4
Club : RC Strasbourg 1906
Groupe/Tribune : UB90
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Dim 28 Oct 2007 - 20:53

Pakito a écrit:
Le guingampais était membre du KR, j'ignore en revanche si c'était un responsable. Et c'était par téléphone interposé, mais je doute que chacun était loin du Lapin Rouge !

Mais j'ai été surpris qu'ils me contactent également, par l'intermédiaire de leur correspondant à l'entrée de la tribune visiteurs.
Merci pour tes réponses. Ca m'aurait effectivement bien étonné que la rivalité se soit si vite changée en copinage.

Pour traduction...
Citation :
ouai la seurité laba est tres con, pour yavoir ete cette année aussi (brest - angers) et d'ailleur je me demande si cets pas avec toi ke jaiparlé pakito, kan on acrocahi notre bahe et ous la votre, tu es venu me voir
Ouai. Pour avoir également été à Brest cette année (pour Brest-Angers) la sécurité y est très conne. Et je me demande d'ailleurs si ce n'est pas toi pakito qui est venu me voir et avec qui j'ai parlé quand on accrochait notre bache et vous la votre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zerba



Nombre de messages : 54
Club : angers
Groupe/Tribune : brigade ouest 49
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Lun 29 Oct 2007 - 14:59

lol fremen, probleme avec mon clavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lankou 90



Nombre de messages : 3
Age : 63
Club : stade brestois 29
Groupe/Tribune : ultras brestois 90. tribune rdk
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   Ven 8 Aoû 2008 - 14:33

UB90 DA VIKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Pakito - Président des Ultras Brestois 1990
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Communiqué Ultras Brestois 90
» [Interview] Jacques Bolle, Président de la FFM, fait le point sur l'ensemble de la saison 2012
» Stickers
» Tribunes du monde.
» Interview du Président de l'AAPPMA de la Gaule Bigourdane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum :: Médiathèque Ultra :: Interviews-
Sauter vers: